Documentation du Dr FRAPPE

Ce wiki regroupe les résultats de mes expériences en informatique accumulés au cours de mes recherches sur le net.

Dans la mesure du possible, j'ai cité mes sources ; il en manque certainement… :-)

Portail Disques

1. Matériel

2. Logiciels

2.1. Surveillance de l'état des disques (S.M.A.R.T.)

Installez les paquets smartmontools smart-notifier gsmartcontrol, ou en ligne de commande :

sudo apt install smartmontools smart-notifier gsmartcontrol

Activez le daemon smartd. Pour cela, Éditez avec les droits d'administration le fichier /etc/default/smartmontools et dé-commentez la ligne :

/etc/default/smartmontools
(...)
start_smartd=yes

puis démarrez le service en tapant dans un terminal :

sudo systemctl start smartmontools

Redémarrez la session en cours pour que les messages soient affichés.

gsmartcontrol est une interface graphique (en anglais) de smartmontools.

2.2. RAID

  • Superviser un RAID logiciel : voir mdadm

2.3. Partitionnement

  • Graphiquement, avec gparted : Voir la page gparted
  • En ligne de commande avec parted voir parted

++++ Partitionnement en ligne de commande avec cfdisk | cfdisk permet de manipuler des partitions. Il s'exécute en ligne de commande, éventuellement via ssh…

Pour le lancer, exécuter la commande :

  • sudo cfdisk /dev/sdX

    en précisant le disque sdX à manipuler

L'interface suivante apparaît cas du disque /dev*sda) :

www.linuxcore.fr_wordpress1_wp-content_uploads_2011_11_cfdisk1.jpg

Le disque est reconnu mais n'a aucune partition. 30 Go sont disponibles.

  • partie haute = état du disque et des partitions
  • partie basse = menu.

Pour créer une partition, sélectionnez l’espace libre puis allez sur [ nouvelle ], validez, donnez la taille voulue (tapez directement les chiffres sans effacer) et créez la partition :

www.linuxcore.fr_wordpress1_wp-content_uploads_2011_11_cfdisk2.jpg

Vous pouvez installer le boot sur cette partition en choisissant [ Amorçable ] (déplacez vous avec les flèches de direction + Tab).

Il faut ensuite définir le type de la partition en allant sur [ Type ] et <key>Entrée</key> :

www.linuxcore.fr_wordpress1_wp-content_uploads_2011_11_cfdisk3.jpg

Parmi les nombreux types disponibles, les plus utiles sont :

82 swap
83 Linux
87 HTFS/NTFS

Une fois terminé, pour chaque partition,

  • sélectionnez (flèches) [ écrire ]
  • et <key>Entrée</key> pour valider l’écriture des partitions sur le disque :

www.linuxcore.fr_wordpress1_wp-content_uploads_2011_11_cfdisk4.jpg

Ne pas oublier d'écrire chaque partition

C'est tout : vous pouvez quitter cfdisk.

Il reste à formater les partitions avec les instructions suivantes :

  • pour formater /dev/sdaX en ext4 :
    sudo mkfs.ext4 /dev/sdaX
  • pour faire de /dev/sdaY une partition de swap :
    sudo mkswap /dev/sdaY
  • pour formater /dev/sdaZ en ntfs :
    sudo mkfs.ntfs /dev/sdaZ
  • pour formater /dev/sdaT en vfat (nécessite l'installation de dosfstools) :
    sudo mkfs.vfat /dev/sdaT

++++

3. Tutoriels

3.1. Déplacer une partition

3.2. RAID

3.3. Récupération de fichiers perdus sur des partitions corrompues avec testdisk

Installez le(s) paquet(s) testdisk

Dans un terminal, lancez :

  • sudo testdisk

Choisissez de créer le fichier de log si demandé ; notez son emplacement (normalement, ~/testdisk.log, appartenant à root)

Choisissez le disque à analyser ; garder les options par défaut suffit le plus souvent

Après l'analyse rapide, choisissez analyse approfondie.

On peut regarder l'arborescence et recopier tous les répertoires et fichiers désirés sur un autre disque.

3.4. Effacement complet d'un disque

Voir la page secure-delete

4. Voir aussi


QR Code
QR Code portail:mareriel:disques:start (generated for current page)